Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Eveil des papilles : l’importance du goût chez les enfants

A table, les enfants se montrent souvent capricieux et les parents se sentent perdus face à la situation. Faut-il les forcer à manger ? Qu’est-ce qu’ils aimeraient à la place ? Faut-il leur donner uniquement les aliments qu’ils aiment ? La palette alimentaire des bambins devient un véritable casse-tête pour les parents.

Le répertoire alimentaire de l’enfant s’édifie durant les deux premières années de sa vie. Même dans le ventre de la mère, le f½tus sait déjà reconnaitre les goûts du liquide amniotique. Aussi, la palette alimentaire de l’adulte se base sur cette période. Un enfant qui mange une nourriture très variée petit présentera un régime alimentaire varié aussi une fois adulte. Dans le cas contraire, l’adulte aura une palette alimentaire restreinte.

Souvent, les aliments que les enfants rejettent sont les légumes verts car le goût est assez amer (chou, épinards, endives…). Les aliments qui les attirent sont les aliments rassasiants comme les pâtes ou les laitages car ces aliments aident dans la croissance. A partir de l’âge de 3 ans, l’enfant entre dans la phase ‘néophobie alimentaire’. Ce phénomène s’explique par la peur des aliments inconnus et c’est un phénomène naturel des êtres omnivores. Mais plus l’aliment est consommé, plus il sera positivement accepté.

Il est à noter que le plus important ce n’est pas que l’enfant mange de tout mais qu’il sache distinguer les goûts pour développer une curiosité sensorielle. C’est cela qui va l’amener à prendre du plaisir en mangeant. Il faut garder à l’esprit que forcer l’enfant à manger ce qu’il refuse ne sert à rien, il vaut mieux le lui proposer quelques jours ou même des semaines après. Si avant deux ans, l’enfant a presque goûté à tout, il changera de palette alimentaire après l’âge de 7 ou 8 ans.