Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Les bébés lotus : une pratique à la mode

Un bébé lotus est un nouveau né à qui on a décidé de ne pas couper le cordon ombilical. En effet, ce dernier sèche et fini par tomber naturellement. Gros plan sur cette pratique de plus en plu pratiquée au troisième millénaire.

Praticable uniquement pour les accouchements à domicile, la technique du bébé lotus consiste à ne pas séparer le nouveau né à son placenta jusqu’au moment où ce dernier fini par s’assécher et tomber de lui-même. Pour diminuer les mauvaises odeurs et accélérer le processus de séchage, les mères utilisent les huiles essentielles et manipulent le placenta. A noter que cette pratique est présente chez quelques tribus aborigènes et asiatiques et quelques espèces de singes.

Pour ce qui est des intérêts d’une telle pratique, les adeptes entendent faciliter la transition entre la vie dans l’utérus et la brusque arrivée dans le monde extérieur. D’autres estiment que le fait de récupérer le sang du placenta permet à bébé d’en bénéficier toutes les vertus. Par ailleurs, cette pratique diminue les risques d’infections que le bébé risque d’attraper lors de la coupe du cordon et le processus de cicatrisation du nombril s’en trouve accéléré.

Parce que les explications peuvent à la fois être émotives, spirituelles et culturelles, certains adeptes de cette pratique affirment même que le placenta rempli le rôle d’ange gardien du bébé.

Pour finir, le nom de « bébé lotus » vient de la mythologie hindoue qui considère que « c'est du lotus éclos du nombril de Vishnou que va sortir notre monde ».