Le guide de votre bien-être à domicile

Actualités

Grossesse : retour sur les conséquences de l’alcoolisme

Parue dans une récente édition du Journal of Epidemiology and Community Health, une recherche britannique confirme que l’alcoolisme durant la grossesse provoque un retard de la croissance f½tale. Réalisée sur 11000 mères de la ville de Bradford entre 2007 et 2011, l’étude s’est intéressée aux habitudes alimentaires des mères et leurs impacts sur la santé de l’enfant.

Le binge drinking

Parmi les participantes, 40% ont avoué qu’elles ont fait du binge drinking à une période de leur grossesse. Cette nouvelle mode qui consiste à boire le maximum d’alcool le plus vite possible avait des impacts sur la croissance du f½tus s’il était pratiqué durant le second trimestre de grossesse. Durant quatre années d’études, les scientifiques ont signalé qu’un enfant sur 10 présentait de plus petits poids de naissance. En tant qu’auteur principal de l’étude, Duncan Cooper confirme que les résultats affirment le lien entre l’alcoolisme et le risque de retard de croissance in utéro. Ce retard de croissance engendre différentes complications néonatales telles les infections respiratoires, les troubles de développement neurologique et d’éveil de bébé ainsi que l’hypothermie. En moyenne, les femmes ont bu quotidiennement cinq unités d’alcool (demi-bouteille de vin ou deux pintes de bière) entre le 3e et le 6e mois de grossesse et cette consommation excessive augmentait à 68% le risque de mettre au monde un petit bébé.

Les Françaises et l’alcoolisme durant la grossesse

Chez nous, les pouvoirs publics tentent de mettre en place une politique « Zéro alcool pendant la grossesse » mais elle semble mal respectée par les femmes enceintes. En effet, une enquête nationale périnatale a rapporté que 23% des Françaises ont confirmé avoir bu de l’alcool en 2010. Enfin, les spécialistes de la santé comme le professeur John Wright, directeur de l’étude Born in Bradford préfèrent conseiller une grossesse sans alcool pour avoir un bébé en bonne santé.